Croisière sur le Nil

Le lac Nasser et le temple de Philae

LE MOT DE L'AGENCE : Le matin, arrivé à la gare d’Assouan, accueil par notre équipe puis visite du temple de Philae, dédié au culte de la déesse Isis, situé sur l'île d’Agilika, a été construit à l'époque Gréco-romaine par la dynastie Ptolémaïque, le temple a été construit durant une période de 300 ans. Visite du Haut-Barrage d’Assouan a été construit de 1960 à 1971, mesure 780m de long, pour protéger l'Egypte contre les inondations annuelles du Nil et a ainsi créé le lac Nasser. La puissance de l'eau génère de l'électricité pour la plupart de l'Egypte

Il fait un soleil de plomb. Je savais qu'à Assouan j'aurai encore plus chaud. On annonce 42 °C.

Pour la petite histoire, le barrage a été construit pour éviter les crues du Nil. 

Ce qui est moins drôle c'est que toute une population a été déplacée le long des rives du Nil. Ces petits villages que l'on voit en croisière sont en fait des "HLM" locaux pour une population venant du Soudan, appelés les Nubiens.

Petit topo sous ce lien.

La bonne nouvelle c'est que les crocodiles ne passent pas le barrage et se baigner dans le Nil est sans risques (ou presque, pollution oblige...).

Juste le temps de prendre une petite photo et on prend la route pour monter sur une petite barque via le temple d'Isis, la reine de l'Amour.

Hemdan a un petit air d'Amérique du Sud. Son français est implacable, son accent délicieux.

Il va également embarquer pour la croisière et il sera mon guide Egyptologue et mon photographe!

Imbattable sur l'histoire de son pays, il sait captiver les foules même si au bout d'un certain temps je décroche quand on s'enfonce dans les méandres des dynasties.

Aussi, à peine voit-il mon intérêt faiblir qu'il me pose des colles: qui est la déesse qui a avalé la lune? Comment s'appelait l'architecte des pharaons ?

Dégoulinante de sueur, le cheveux collé à la tempe, l'oeil aussi frais qu'un merlan sur un étal depuis une semaine, je soupire et tente une réponse qui sera fausse dans la plupart des cas.

Mais Hemdan a aussi de l'humour.

Toujours au taquet, ponctuel, organisant le transport, cherchant les tickets en fendant la foule, commandant le repas, s'assurant que tout va bien, proposant une photo, cherchant un coin d'ombre, tendant une bouteille d'eau fraiche, d'humeur égale même quand j'aurai une heure de retard...

Le temple de Philae est désert. A peine ai-je foulé la terre de ce petit ilot, je suis enveloppée par une espèce de magie. Il règne ici une atmosphère très particulière. Une étrange et agréable sérénité.

Il est plus de midi, la chaleur est à peine supportable.

Nous prenons la voiture pour rejoindre les berges du Nil et embarquer sur le bateau de croisière, Semiramis II.

Le bateau de croisière

Oui je sais. J'ai toujours dit que les croisières c’était pas mon truc.

Bon! Y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, non ?

Et puis un "petit" bateau sur le Nil c'est pas comme un gros paquebot à Venise, on est d'accord?!

J'ai dans ma tête une idée hyper romantique du bateau de la belle époque. Et comme le rafiot n'est pas tout neuf, je suis carrément comblée par son charme désuet.

Tous les commentaires négatifs des forums qui parasitaient encore mon esprit : envolés!

J'embarque dans du rêve.

La cabine est immense. La baie vitrée s'ouvre à moitié, la salle de bain est gigantesque! waow waow waow.

Quoi? C'est pas romantique toute seule? joker ;=)

Voici le voyage qui est prévu, d'Assouan à Louxor (de bas en haut):

Hemdan me laisse m'émerveiller et m'installer dans ma cabine, puis le repas sera servi (il est 14h30), un buffet tout à fait correct.

Un petit roulis, c'est parti, nous quittons le quai, que la croisière s'amuse!

Sitôt le repas terminé je m'installe devant la baie vitrée de ma chambre et laisse défiler le paysage devant mes yeux.

des palmiers, des dunes, la vie rurale, des pêcheurs, des paysans, des bœufs, des oiseaux sur des ilots de sable... Féerique!

Vers 17h30 je monte enfin sur le pont pour admirer le coucher du soleil.

Les heures trop chaudes de l'après-midi ne m'ont pas donné envie de lézarder au soleil.

Temple de Kôm Ombo

LE MOT DE L'AGENCE :Visite du Temple de Kom Ombo, dont la particularité est d'être dédiée à deux divinités : Sobek (à tête de crocodile) et Horus (à tête de faucon).

Accostage. Il est 18H. Hemdan m'annonce la visite nocturne du temple de Kôm Ombo, une visite à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Je suis fa-ti-guée.

Le guide a beau redoubler d'efforts, je n'assimile plus rien. Horus, Sobek, la mère du frère de la sœur, je suis complètement larguée et au bord du fou rire.

Le musée de la momification du crocodile, juste à côté me laissera de marbre. Je n'en peux plus!

Quel soulagement de me retrouver sur le bateau! Je n'irais même pas au spectacle.

Et pour cause! Hemdan m'annonce l'heure du lever pour le lendemain : "debout à 5H30 petit-déjeuner et départ pour le temple d'Edfou en calèche, il faut éviter les grosses chaleurs!"

Le temple d'Edfou

* Edfou, le 11 septembre 2018 *

J'ai bien dormi, bercée par le roulis discret du bateau. Dans les couloirs ça s'agite doucement... Je retrouve mes acolytes touristes d'Espagne, du Pérou et d'Argentine à table. Petit-déjeuner et retrouvailles avec Hemdan, frais, dispo et souriant.

LE MOT DE L'AGENCE : Départ en calèche pour la visite du Temple d'Edfou, la ville sainte d’Horus et du temple édifié en son honneur. Ce temple aux dimensions extravagantes est le mieux conservé de toute l'Égypte. Déjeuner à bord. Reprise de la Navigation jusqu'à Louxor en passant par l’écluse d’Esna. Après-midi libre à votre convenance pour vous reposer ou profiter de la piscine sur le pont supérieur. Arrivé à Louxor en fin d’après-midi

6H. Une calèche nous attend et c'est au bruit des sabots que nous rejoignons le temple. Je me perds dans mes pensées et m'imagine la même scène des milliers d'années plus tôt...

Je vous épargne le topo sur le temple, vous trouverez toutes les infos sur d'autres blogs de passionnés d'histoire ou sur Wikipédia.

Retour au bateau vers 8h30 et la croisière reprend. Le paysage défile, toujours aussi majestueux, je ne m'en lasse pas.

Passage d'écluse

La vie défile et les heures s'écoulent doucement.... quand arrive une écluse au loin.

Soudain des barques viennent de toute part, s'accrochent au bateau et c'est un marché fluvial qui s'étend sous mes yeux. Je suis impressionnée par leur dextérité à manœuvrer, craignant qu'ils ne s’écrasent contre les parois du canal !

Ils parlent toutes les langues et envoient leur marchandise d'un grand geste. Bam, une serviette atterrit dans ma cabine, bam, une nappe, un paréo!

Je renvoie la marchandise en espérant qu'elle ne tombera pas à l'eau.

La soirée s’achèvera dans le salon avec un spectacle de tourneur et danse du ventre.

La vallée des rois

* Louxor, le 12 septembre 2018 *

LE MOT DE L'AGENCE : Rive ouest de Louxor. Visite de la Vallée des Rois, le cimetière royal de 62 Pharaons, un site célèbre et très éminents pour son patrimoine antique où vous pourrez y visiter 3 tombes. Puis continuation vers les deux imposants Colosses de Memnon, les derniers vestiges du gigantesque temple funéraire d'Amenhotep III qui n'existe plus de nos jours. Et enfin, visite du Temple de Deir El-Bahari, a été construit pour Hatchepsout (18e dynastie) pour servir de temple funéraire ainsi qu'un sanctuaire au dieu Amon-Ra mais aussi aux dieux Anubis et Hathor. Ce temple est unique et se distingue des autres temples car il est en partie creusé dans le roc de la montagne thébaine à laquelle il s'adosse.

Il est 07H30. Départ pour la vallée des rois. Un fantasme!

Le soleil cogne déjà fort, il fait 38° C.

Il y a peu de touristes à l'entrée, Hemdan s'occupe des tickets, on se fait vaguement fouillés et c'est parti. Une grande maquette représente le site et aide à comprendre (pour les gens comme moi). Et plus loin, avant les tombes, un plan :

Les distances étant importantes, on se déplace à l'aide d'un petit train

La tombe de Ramses IV m'a fascinée autant qu'intimidée.

Si je cherchais en vain une émotion face aux pyramides, c'est parcourue de frissons que je me suis engagée lentement dans le long couloir. Les Couleurs sont impressionnantes et intactes...  Doucement, presque sur la pointe des pieds, J'ai avancé, sidérée par tant de beauté et... j'ai limite eu envie de demander la permission de poursuivre, de demander pardon de "violer" ce sanctuaire par ma présence, ma curiosité...

Il est interdit de photographier cependant moyennant bakchich.... Je dis ça je dis rien.

Sinon l'amende serait de 1000 LE.

Les 2 autres tombes ne m'ont pas fait le même effet, que les passionnés me pardonnent.. 

Les Colosses de Memnon

Sur la route j'avais déjà aperçu ces immenses blocs de pierre...

Se tenir devant eux, avec comme toile de fond : le ciel bleu, l'envolée majestueuse d'une nuée d'oiseaux, des palmiers et la montagne Thébaine est un privilège insoupçonnable.

Et quand  son guide conte l'histoire , la magie opère!

 

Notez quand même le désert touristique !

Quoi? Vous voulez l'histoire ? Je ne suis pas Karen Blixen, mais bon :

Une grande faille cisaille l'un des colosse suite à un tremblement de terre.

Lorsque le vent s'engouffre dans la faille il provoque un phénomène acoustique qui ressemblerait à un chant ou à des pleurs d'enfant.

La légende raconte que ....

Une maman Grecque ayant perdu son enfant a entendu les chants et les pleurs de ce dernier au travers du sifflement produit par le vent dans cette faille. Elle se rendit donc tous les jours devant les colosses pour être en communion avec son enfant.

Mais un jour la faille a été remplie et la pauvre femme mourut de chagrin...

 

Si tu demandes à google tu auras plein de légendes différentes sur cette faille !

Le Temple de Deir El-Bahari

Là encore, ça n'a l'air de rien quand on le voit sur photo. Mais une fois devant, waow, quelle ampleur, quelle grandeur, quelle majestuosité, quelle beauté!

Et c'est d'autant plus impressionnant que ce temple abrite l'histoire fabuleuse d'une femme : Hatchepsout, dont tu peux lire l'histoire ici.

LE Temple de KARNAK

* Louxor, le 13 septembre 2018 *

LE MOT DE L'AGENCE : 

Petit-déjeuner à bord, libération de la cabine. Le matin, Visite de la Rive Est de Louxor avec le Temple de Karnak, le plus grand temple dans le Monde, ce complexe comprend plusieurs temples. C'est le site religieux le plus ancien au monde. Puis visite du Temple de Louxor qui est parmi les plus beaux temples de l'Egypte. Les parties les plus anciennes actuellement visibles remontent à Amenhotep III et à Ramsès II. Transfert à votre hôtel en fin de visite. Après-midi libre

Nuit à l'hôtel.

Enfin des touristes (lol) !

C'est à Karnak et pour la première fois depuis mon arrivée, que je vois autant de touristes. Bien entendu la réputation de Karnak y est pour quelque chose.

 

C'est une chaude journée, Hemdan a beaucoup d'informations à donner, il y a beaucoup à voir, tout est magnifique, démesuré....

 

Et quand j'y pense, c'est avec une réelle mauvaise conscience que je foule ce lieu en me disant que je ne "calcule" même plus le travail titanesque et l'histoire incroyable et fascinante de ce pays.

La démesure des pyramides, les obélisques, les 134 colonnes, le travail de dingue des sculpteurs de cartouches et hiéroglyphes !!!  Pardon, c'est trop!

Je culpabilise de ne plus m'extasier!

La chaleur et le fait d'admirer le haut des colonnes et restes de plafond me donnent soudain le tournis. Je suis au bord du malaise. A la recherche d'un coin d'ombre, je m'affale sur la pierre brulante.

Mais il y a ces moments magiques qui redonnent le sourire et la force de continuer... Comme le visage radieux de cet homme:

Le temple de Louxor

Parce que quand il y en a plus y en a encore !

Nous voila au palais de Ramses II.

Pour être honnête, je me serai passée de cette visite.

La chaleur a eu raison de moi.

Ici peu de monde. Je compte une dizaine de personnes au grand maximum.

Pourtant nous agaçons visiblement une équipe de tournage Italienne qui finira par nous demander de nous ranger de côté...

 

Alors qu'Hemdan me raconte comment le site a été découvert, complètement enseveli par le sable, le chant mélodieux de l'appel à la prière nous enveloppe.

C'est un moment de magie indescriptible qui me transperce et me donne des frissons par 40°C à l'ombre...


Nous prenons la route, traversant la belle ville de Louxor. Le guide m'arrêtera devant une banque afin que je puisse changer de l'argent, quand bien même accepte t'il le pourboire en € (me fait-il savoir avec un air espiègle).

Il ira également me chercher une carte SIM chez Vodafone pour 6€ les 8 Go d'internet.

J'ai hâte d'envoyer quelques photos à mes proches qui doivent s’inquiéter après ces 3 jours de croisière sans connexion internet.

Pour info il est possible d'avoir la wifi sur le bateau mais à un prix exorbitant.

A ce moment de la journée je suis bien loin d'imaginer la magie que je vais vivre quelques heures plus tard...