Hienghene et Bourail

Nous voici donc repartis pour gagner la côte Est. La route est splendide, le paysage plutôt aride se transforme. Nous avons hate de rencontrer des Kanaks, plus nombreux sur ce côté ci de l'ile.

on se rend de suite compte que la côte est plus arrosée par ici, la vegetation est luxuriante!

Le passage du bac est une aventure en soi.

Nous sommes seuls. Y a t'il seulement quelqu'un? Le bac fonctionne t'il?

De suite il se met à pleuvoir, pour nous mettre dans le bain...

Mais oui il y a quelqu'un et fort sympatique de surcroit!

Si j'avais osé, j'aurai demandé de retraverser !!!

J'avais failli évincer Hienghène de notre périple! J'aurai eu si tort, car même (ou grace) sous la pluie, quelle superbe vue!

Emerveillée, d'un coup d'un seul j'étais Jane et mon homme Tarzan!

A notre arrivée, quelque chose m'a frappé: les boites aux lettres, ici, étaient vraiment .... comment dire.... originales.

Profitant d'une journée un peu maussade, nous avons repris la voiture juste pour le plaisir de les dénicher et de les photographier !!

le jeu concours est ouvert, à vous de voter :)

Notre voyage tirait doucement à sa fin et je ressentais une certaine frustration de ne pas avoir vraiment exploré les fonds marins à cause de tous les dangers:

tricot rayé, le serpent qui a le venin du cobra puissance 10, les raies mantas, les coquillages tueurs, le corail abrasifs, les méduses, les requins et j'en passe! voir:

Mais il etait hors de question pour moi de partir comme ça sans me faire (un peu) peur!

alors grace au petit futé nous avons contacté un club de plongée à Hienghène: Babou côté Océan:

 

http://ncp.eklablog.com/babou-cote-ocean-p53667

 

Nous avons embarqué dans un petit bateau direction l'ilot Hiega avec un guide et une autre touriste avec 2 enfants (donc pas la foule). Le jeune guide, tres sympa et très professionnel nous a d'abord fait visiter l'ile côté terre avec moultes explications avant de se jeter à l'eau.

Tres vite j'ai été prise de panique car une gentille méduse a décider de se poser sur mon visage. Heureusement pour moi, plus de peur que de mal, le guide l'a retiré doucement et on a continuer à nager durant 45 bonnes minutes main dans la main.

c’était tout simplement d'une beauté époustouflante, féerique et magique ! Désolée si n'ai pas de photos sous marines, j'avais pas que ça à faire ;)

 

 

 Et puis un jour tout prend fin.... Nous prenons la route pour Bourail via la transversale. Une aventure à vivre. La route est sinueuse, ben ouais, c'est la montagne, il y a des nids de poule partout, mais c'est limité à 90 Km/h alors que la Clio perd déjà roues et portes à 50.... Je prie pour que bus, camion et autre gibier ne vienne ni de face ni de côté.... Mais comme d'hab, le paysage est magnifique!

En arrivant de l'autre côté, donc le Sud Ouest, encore une fois c'est un autre monde : ici commence le far-west! Les Caldoches sont de gros propriétaires terriens et possèdent vaches et chevaux.

Par contre on n’imagine pas trouver la mer, et pourtant.... la côte est splendide et a un petit air d’Écosse...

Nous avions réservé (et payé d'avance) un bungalow au "chalet du lagon", mais....

non seulement l'accueil fut pitoyable, mais en sus ils ont préféré louer à quelqu'un qui restait plus longtemps et donc nous nous trouvions sans logement, mais remboursés (tout au moins).

Le jardinier témoin de la scène est venu nous voir et nous a proposé de nous loger chez un de ses amis, juste à côté.

Nous l'avons suivi et ce logis restera le pire ou nous avons séjourné ....

autant en rire....


Sur le chemin du retour, arrêt dans un endroit désert : un petit air de Corse....

Dernière journée et nuit à Nouméa.

Nous avons choisi un grand complexe au centre ville puisque nous devions rendre la voiture et circuler à pied.

Ce fut un bon choix.

Surprise en prenant l’apéro sur la terrasse de l'hôtel:

Et pour finir en beauté avons choisi de diner au bord de l'eau au restaurant Roof, une très bonne cuisine dans un cadre agréable...

Avec en prime un spectacle de la nature juste sous nos yeux ébahis:



Le lendemain, dans les airs: vue sur Sydney



Et quelques 35 heures plus tard... sur les Alpes...

Ce fut un beau et long voyage, plein de contrastes.

Nous n'avons rencontrés que des gens chaleureux.

L'organisation fut relativement simple : j'ai tout fait moi même depuis mon PC: resa des vols, resa des hebergements par email, paiement des acomptes via virement.... tout est en français, faut juste... un peu de patience pour les réponses aux mails ;)

si c'etait à refaire? je referai tout pareil, en rajoutant quelques jours pour les îles Loyauté


Une question, un commentaire, une critique, un coucou?

ça me ferait plaisir de vous lire,

pour cela, cliquer sur http://www.cocosimon.fr/accueil/contact/

merci !!



Ou retour à l'accueil pour d'autres aventures:

http://www.cocosimon.fr/